Tunis 2013 : principes fondateurs

Le Forum Mondial Sciences et Démocratie (FMSD) est le résultat d’une initiative lancée en 2007 en réponse au manque avéré de dialogue politique entre les institutions scientifiques et les acteurs sociaux sur les enjeux contemporains des rapports entre les sciences et nos sociétés au niveau international.

La 1ère édition du FMSD à Belém (Brésil), en 2009, a été celle de l’apprentissage mutuel entre des acteurs aux origines culturelles et politiques diverses. La 2e édition, qui s’est tenue à Dakar (Sénégal) en 2011, nous a permis d’aller plus loin encore dans le dialogue en vue de la structuration de réseaux, de l’identification de plaidoyers qui pourraient être menés conjointement et de la définition d’agendas voire de programmes communs entre les acteurs et organisations impliqués.

Le Sommet des Peuples à Rio en juin 2012 a montré qu’il fallait désormais aller plus loin à la fois dans l’expression des idées portées par les acteurs du FMSD et dans la création d’espaces permanents de formation et d’écoute aux niveaux nationaux, continentaux et internationaux pour faire face à une situation des plus complexes.

Et pour cause, les sciences et les technologies pèsent de tout leur poids sur notre vision du monde, les orientations de nos sociétés, sur des échelles de temps souvent incompatibles avec le rythme de nos démocraties contemporaines. Comme les choix effectués dans les années 1970 pèsent en ce début de 21e siècle, ceux d’aujourd’hui influeront sur les trajectoires de nos sociétés pour les cinquante ans à venir.

Prioriser une recherche entendue d’abord comme vecteur de compétitivité du pays, comme source d’innovation technologique au détriment d’un soutien aux sciences humaines et sociales et aux humanités relève d’une certaine vision de l’économie, de la société, du savoir et de la richesse ; n’évoquer que les innovations technologiques en passant sous silence les innovations socio-économiques (soit la capacité du corps social à inventer des modes d’organisation, de production et distribution) sont des choix. Ils ne sont pas les seuls.

De leur côté, les acteurs de la société civile agissent le plus souvent en aval d’innovations technologiques, sous forme de veille ou de contre-expertise, sans questionner encore suffisamment l’impact et la construction des programmes de recherche.

Aussi, pour aller plus loin et dépasser ces états de fait, les acteurs du FMSD ont d’ores et déjà souhaité aborder les enjeux « sciences et sociétés » au travers des problématiques suivantes (liste non exhaustive) lors du 3e FMSD qui se tiendra à Tunis du 23 au 25 mars 2013 :

• quelle l’université du 21e siècle ?
• quelles formations et qualification supérieures ouvertes aux synergies entre établissements d’enseignement supérieur et acteurs sociaux et socio-économiques ?
• comment remédier au chômage des jeunes diplômés ?
• quelles campagnes de veille des technologies émergentes : géo-ingénierie, biosynthèse, etc.
• comment articuler responsabilité des chercheurs et soutien à leur expression publique ?
• comment contre-attaquer face au négationnisme scientifique et à ses effets délétères sur les débats publics à travers le monde ?

Le fait d’avoir l’immense privilège de tenir cette 3e édition dans les lieux mêmes des débuts des printemps arabes, deux années après ces irruptions sur la scène internationale facilitera la mise en perspective de nos réflexions.

Aussi, nous profiterons de cette opportunité pour dépasser le cadre des deux premières éditions. Le programme qui vous parviendra sous peu sera ainsi constitué de deux axes : une partie forum, échanges d’expériences et diagnostics partagés ; enfin, pour la première fois, un axe de propositions d’actions communes à l’échelle internationale.

Pour participer, la procédure est toujours la même : proposer une activité relevant du champ couvert par le FMSD et candidater avec des partenaires de plusieurs pays. Votre proposition fera l’objet d’une analyse attentive et des rapprochements entre initiatives seront proposés.

Pour le Secrétariat international du FMSD et l’organisation du 3e FMSD,

Fabien Piasecki (co-secrétaire exécutif) : fabien.piasecki[at]sciencescitoyennes.org
Lionel Larqué (co-secrétaire exécutif) : l.larque[at]lespetitsdebrouillards.org

Disponible en / Available in: Anglais

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire


*